La miséricorde,
une chance
pour la vie

 

Médiatrices et médiateurs de Bonne Nouvelle

Jour 32: mercredi, semaine 5

 

Appel à un amour désintéressé

Parler de la Pentecôte en tant qu’événement de «maintenant» revêt aussi une grande importance. Le cœur du message que Jésus nous a transmis à travers toute sa vie, sa mission, sa mort et sa résurrection est «la paix et non la guerre, la coopération et non la compétition, le pardon et non la vengeance, l’espérance et non le désespoir, la tolérance et non la division, l’amour et non la haine. Et le miracle du don de l’Esprit qui permet aux gens parlant différentes langues de professer une seule foi pour la gloire et la louange de Dieu survient encore aujourd’hui».

Nous devons constamment relever le défi de trouver des mots pour partager le récit de Jésus de façon à ce que l’histoire de «l’Emmanuel: Dieu avec nous» soit toujours nouvelle Mt 1, 23. Même si les doctrines ont certainement leur raison d’être, nos expériences de vie nous enseignent que pour les personnes sans une solide relation avec Jésus ces mots demeureront abstraits, sans lien avec leurs vies.

Nous nous rendons aussi compte à quel point il est difficile de parler de Jésus comme Sauveur dans un monde dominé par le matérialisme et où la technologie constitue la solution rapide à de nombreuses questions.

Même si nous avons dépassé une compréhension de la mort de Jésus comme rançon versée pour les pécheurs, nous continuons d’éprouver le besoin d’être délivrés de nos désirs personnels égoïstes. La foi en ce Dieu qui nous aime inconditionnellement, en Jésus dont l’amour pour autrui l’a mené à la mort, favorise en chacun de nous cette prise de conscience.

Jésus nous montre que sa relation étroite avec Dieu, son «Abba», lui a fait prendre conscience de qui il était et de son appel à un amour désintéressé qui lui a permis d’être présent aux besoins des gens de son époque et de son milieu. De même, la foi en Dieu, en Jésus, nous fait comprendre qui nous sommes, nous fait découvrir notre personnalité unique et notre appel à être Église, nous ouvrant à voir au-delà de nos propres besoins ceux d’autrui et de la planète, juste là où nous sommes. Par conséquent, le bonheur ne consiste pas à posséder de plus en plus de choses, mais à aimer qui nous sommes et à chérir le don de vie en chaque être humain, en chaque créature sur la planète Terre.

Nous espérons qu’en partageant notre nouvelle compréhension de l’incarnation de Jésus en relation avec un univers en expansion, nous ouvrirons la voie à un nouveau respect pour toute vie.

 

Réflexion

Jésus nous dit encore aujourd'hui: Ne vous inquiétez pas de savoir comment vous défendre et que dire. Car le Saint Esprit vous enseignera à l'heure même ce qu'il faut dire. Lc 12, 12

… ce n'est pas vous qui parlerez, c'est l'Esprit de votre Père qui parlera en vous. Mt 10,20

En désirant partager ma foi,

  • est-ce que je crois que l'Esprit m'inspirera, le temps venu, que dire et comment dire ce qu'il faudra?
  • M'est-il arrivé de partager ma foi en étant étonné que les mots ne semblaient pas venir de moi?

L'Incarnation de Jésus nous remplit d'émerveillement devant la présence de Dieu dans les moindres actions de nos vies: en travaillant et en mangeant, en dormant et en marchant, en dansant et en jouant, en souffrant et en aidant les autres …

  • Suis-je conscient que toute ma vie, dans cet univers en expansion, est habitée par Dieu?

L'univers technologique dans lequel nous baignons favorise une communication globale et instantanée tout en risquant de diminuer le temps favorable aux relations interpersonnelles.

  • Comment aider les personnes de tous âges à privilégier les relations de personne à personne par rapport aux rencontres virtuelles passées sur Internet, Twitter, Facebook … quand cela n'est pas requis par l'urgence du travail?
  • Comment pouvons-nous éduquer la jeune génération à utiliser prudemment la technologie?
 

Prière

Ps 90, 1-2.17

Seigneur, d'âge en âge
tu as été notre abri.
Avant que les montagnes naissent
et que tu enfantes la terre et le monde,
depuis toujours, pour toujours, tu es Dieu.


Que la douceur du Seigneur notre Dieu soit sur nous!
Consolide pour nous l'œuvre de nos mains,
oui, consolide cette œuvre de nos mains.

 

© 2016. Tous droits réservés à la Congrégation de Notre-Dame.
Les images et le texte présentés dans ces pages ne peuvent être reproduits sans l'autorisation de leur auteur.