La miséricorde,
une chance
pour la vie

 

Réconciliation avec la terre et l'univers

Jour 18: mercredi, semaine 3

 

Donner à manger à ceux qui ont faim

Nos célébrations eucharistiques nous rappellent nos liens avec la terre. Nous n’oublions jamais que le pain que nous offrons est le «fruit de la terre» et le vin, le «fruit de la vigne». La terre produit le blé et le raisin; des mains humaines font le pain et le vin. La création et l’humanité sont engagées ensemble dans cette grande action qui donne naissance mystiquement à Jésus dans la communion reçue.

Alors que le célébrant mélange l’eau et le vin, grâce aux mots de la prière, le mystère de Dieu se révèle à nos yeux: «Par le mystère de cette eau et de ce vin puissions-nous partager la divinité du Christ qui s’est rendu humble en revêtant notre humanité.» Au moment où nous joignons notre prière à celle du célébrant, nous contemplons avec admiration le mélange de la nature divine et de la nature humaine en Jésus, qui s’étend à chaque membre du corps du Christ.

L’humanité, l’univers tout entier partagent la propre vie de Dieu. Les liens profonds entre la Terre mère qui nous nourrit et le Dieu qui nous nourrit comme une mère par la communion au pain et au vin, le corps et le sang de Jésus, nous remplissent d’admiration.

Le pape Jean-Paul II a écrit que «même célébrée sur un petit autel dans une église de campagne, l’Eucharistie est toujours célébrée dans un sens sur l’autel du monde». Teilhard de Chardin, en Asie, sans pain, ni vin, ni autel, pria ainsi: «Je m’élèverai par-dessus les symboles […] et je Vous offrirai, moi Votre prêtre, sur l'autel de la Terre entière, le travail et la peine du Monde». Ses mots nous rappellent une fois de plus que chaque célébration est un appel à entrer dans le travail et la peine de notre monde. Nous ne pourrons jamais assez répéter que la participation à l’Eucharistie nous appelle comme Jésus à être pain rompu pour les autres. www.le monde.fr

 

Réflexion

Malgré de réels progrès, la faim décline dans le monde, mais 10 % de la population de la planète, 795 millions de personnes, continuent de souffrir de sous-alimentation.

  • Comment la célébration de l'Eucharistie m'appelle-t-elle à entrer dans le travail et la peine du monde en travaillant avec d'autres, dans mon milieu à nourrir ceux qui ont faim?
  • Est-ce que je réalise que le manque de paix dans le monde est dû autant au manque de respect pour la nature et au pillage des ressources naturelles qu’aux injustices entre les peuples et les nations?
  • La faim dans le monde me préoccupe-t-elle?
 

Prière

Laisse les mots des Béatitudes parler à ton cœur:

Lc 6, 20-21

Heureux, vous les pauvres: le Royaume de Dieu est à vous.
Heureux, vous qui avez faim maintenant: vous serez rassasiés.

Mt 5, 6-7

Heureux ceus qui ont faim et soif de la justice: ils seront rassasiés.
Heureux les miséricordieux: il leur sera fait miséricorde.

 

© 2016. Tous droits réservés à la Congrégation de Notre-Dame.
Les images et le texte présentés dans ces pages ne peuvent être reproduits sans l'autorisation de leur auteur.