Your browser is not Javascript enable or you have turn it off. We recommend you to activate for better security reasonAttendre, espérer, désirer

Accueil > Nouvelles

Attendre, espérer, désirer

Joan Lewis, CND

Que demeure l’amour fraternel!

N’oubliez pas l’hospitalité : elle a permis à certains, sans le savoir, de recevoir chez eux des anges. (Hébreux, 13, 1-2)

Mi nombre es: (je m’appelle) Maria, Jose, Jesus et je suis sur la rive, au Mexique.

J’ATTENDS, ENCORE ET ENCORE.

Le regard fixé sur l’autre côté du fleuve, je rêve de liberté. Des caméras suivent mes moindres mouvements, comme des monstres prêts à attaquer si j’ose mettre un pied dans l’eau.

Le vaste pays au nord est là, devant moi. J’ATTENDS, ENCORE ET ENCORE.

Je me demande : « Y a-t-il une place pour moi dans cette immense étendue? Quel accueil me réserve-t-on? »

EST-CE QU’ON M’ATTEND?

Je me suis arraché à ma famille et à mes amis.

La marche a été longue, monotone et dangereuse.

C’est le cœur rempli d’espoir que j’entends ces mots : « votre rédemption approche. »  

Je me souviens du voyage de Joseph et de Marie portant l’Enfant Jésus en son sein. Je me souviens de l’accueil qu’ils ont reçu : il n’y a pas de place pour vous ici!

Chaque année, durant notre mois passé dans l’attente, nous soulignons l’arrivée du Seigneur lui-même, fait homme.  

« Et elle mit au monde son fils premier-né; elle l’emmaillota et le coucha dans une mangeoire, car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune. » (Luc, 2,7)

Je vous demande : ME DONNEREZ-VOUS UNE PLACE À MON ARRIVÉE?

 

Retour à l'index précédent Toutes les nouvelles
© Tous droits réservés Congrégation de Notre-Dame, Montréal, Québec, Canada