Your browser is not Javascript enable or you have turn it off. We recommend you to activate for better security reasonLe huitième sacrement - une réflexion

Accueil > Nouvelles

Le huitième sacrement - une réflexion

Isabelle Paquet, CND

Oui, vous avez bien lu, il y a un 8e sacrement. Qui m’a dit cela ? Nul autre que l’Esprit, celui de la Pentecôte.

On a tous appris dans notre jeunesse, il y a plus ou moins longtemps, qu’il y a 7 sacrements : Baptême, Confirmation, Eucharistie, Pénitence, Extrême-onction, Ordre, Mariage.

En 2020, je les nommerais dans un autre ordre et autrement : ne serait-il pas meilleur de parler du Pardon, du Sacerdoce et de l’Onction des malades ? On le fait souvent, et tant mieux.

Au fil des jours, des années, nous avons reçu un cadeau sans prix, ce 8e sacrement, celui que je nommerais Miséricorde. Oui, le Cœur de Jésus nous aime depuis toujours; comme un sacrement, Il est un signe. En faisant silence en nous, un seul mot se fera entendre : amour. Au Prions en Église, à la fête du Sacré Cœur, le 19 juin, il est écrit ceci :

« Dans toutes les langues du monde, le mot « cœur » est synonyme d’accueil, de tendresse, de miséricorde. Nul mieux que Jésus n’a su révéler la bonté du cœur de Dieu, son attention aux petits et à leurs misères quotidiennes. Jésus a vécu cet amour dans un oubli constant de lui-même, jusqu’au don suprême sur la croix. »

Cœur, alliance, accueil, miséricorde, tout cela c’est le nom de Jésus.

Durant ce mois de juin consacré au Sacré-Cœur de Jésus, prenons le temps de dire merci à Celui qui a un si grand cœur, le cœur sur la main, et faisons souvent un cœur à cœur avec Lui. C’est Lui qui nous a tout donné, qui nous a tout pardonné, qui désire faire Alliance pour toujours, qui nous attend les bras ouverts. C’est l’Église qui a institué les 7 sacrements, mais je suis certaine que Jésus serait bien d’accord pour dire qu’il y en a un 8e, puisque c’est la synthèse de toute sa vie.

Cherchons les traits du visage de Jésus miséricordieux chez tous ceux qui lui sont fidèles comme chez les plus malheureux qui se questionnent sur son existence et sa bonté.

Comme Lui, soyons un signe, un sacrement, celui de la miséricorde qui nous fait aimer tout le monde, qui nous donne un air de famille avec Jésus.

Si on savait ce que peut faire un simple sourire à une personne triste… un simple pardon à une personne indifférente, une prière pour une personne souffrante… tout cela se nomme miséricorde. Voilà ce que fait le Sacré Cœur de Jésus.

Merci, Cœur de Jésus, pour ton cœur de miséricorde qui aime tout le monde sans exception.

Cœur sacré de Jésus, j’ai confiance en toi.

Miséricordieux Jésus, merci pour ton amour qui est de toujours à toujours.

Bénis le Seigneur, ô mon âme, n’oublie aucun de ses bienfaits.

 

Retour à l'index précédent Toutes les nouvelles
© Tous droits réservés Congrégation de Notre-Dame, Montréal, Québec, Canada