Your browser is not Javascript enable or you have turn it off. We recommend you to activate for better security reasonLe Musée Marguerite-Bourgeoys change de nom!

Accueil > Nouvelles

Le Musée Marguerite-Bourgeoys change de nom!

Musée Marguerite-Bourgeoys

Le Musée Marguerite-Bourgeoys et la Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours adoptent un nom significatif et unificateur : Site historique Marguerite-Bourgeoys

Le printemps 2020 devait marquer un tournant important pour l’institution avec le renouvellement de son exposition permanente et l'annonce d'un nouveau nom visant à mettre en valeur les trois composantes (musée, chapelle et site archéologique) contenues dans ce lieu d’histoire et de patrimoine d’une grande richesse.

Gardien de la mémoire et du legs de Marguerite Bourgeoys, le Site historique Marguerite-Bourgeoys, est le reflet de l'offre immense et riche qui aide à comprendre la fondation de Montréal et ses valeurs d'origine. Il a pour objectif de faire connaître, à travers des récits évocateurs et des objets signifiants, la vie et les œuvres de Marguerite Bourgeoys dont la contribution est inestimable au développement de la jeune colonie.

La chapelle de pierre actuelle, érigée en 1771 au-dessus des fondations d’une chapelle plus ancienne, celle que l'on peut visiter aujourd'hui, est marquée par une histoire riche et de nombreuses œuvres d’art qui en font un incontournable du patrimoine religieux montréalais. Depuis son ouverture au public en 1998, ce sont plus de 3 millions de visiteurs, qui ont trouvé en ces lieux un havre de paix dans une ville en constante évolution.

Rappelons que le site archéologique Bonsecours fut classé site patrimonial en 2014 par le ministère de la Culture et des Communications. Son intérêt et sa valeur patrimoniale viennent du fait qu'il aurait été occupé à partir du Sylvicole moyen ancien, période s'étendant de 2400 à 1500 ans avant aujourd'hui.

En plus des traces et éléments liés à la présence amérindienne à différentes époques de la préhistoire, on peut y voir les vestiges de la chapelle de 1675, premier lieu de culte en pierre de l'île.

Bref historique de la fonction muséale

1950 : Le premier musée Marguerite-Bourgeoys est aménagé dans la voûte sous le chœur de la chapelle, dans la foulée de la béatification de la fondatrice.

1996 : Sondages archéologiques exploratoires sous la chapelle : découvertes majeures tels que des vestiges de la préhistoire, les ruines de la chapelle incendiée en 1754, les traces de la première palissade de Montréal.

1998 : Ouverture du nouveau Musée Marguerite-Bourgeoys, occupant trois étages. Des récompenses s'en suivent : Prix émérite de la Société canadienne d'hypothèques et de logement, patrimoine populaire de Montréal octroyé à la Congrégation de Notre-Dame en raison entre autres de la conservation du patrimoine et de l'ouverture au public de ce musée ; médaille d'honneur de la Société historique de Montréal; Prix Orange de la Société de sauvegarde du patrimoine de Montréal.

2005 : De nouvelles fouilles archéologiques sont effectuées.

2014 : Classement du site archéologie ainsi que 402 objets significatifs.

2016 : Fouilles devant le parvis de la chapelle (muret de pierre et artefacts des régimes français et anglais : vaisselle, ossements).

2018 : Agrément du Musée par le ministère de la Culture et des Communications.

2019 : Sondages archéologiques dans le stationnement de la chapelle avec découvertes de vestiges aussi anciens que le 15e siècle.

2020 : Changement de nom, importants travaux de transformation des espaces muséaux et lancement d'une nouvelle exposition permanente.

 

Retour à l'index précédent Toutes les nouvelles
© Tous droits réservés Congrégation de Notre-Dame, Montréal, Québec, Canada