Your browser is not Javascript enable or you have turn it off. We recommend you to activate for better security reasonLe gouvernement du Québec honore huit grandes femmes qui ont profondément marqué notre histoire

Accueil > Nouvelles

Le gouvernement du Québec honore huit grandes femmes qui ont profondément marqué notre histoire

Gouvernement du Québec

Journée internationale des femmes

Montréal, le 8 mars 2019. – À l’occasion de la Journée internationale des femmes, le gouvernement du Québec reconnait le rôle important des femmes dans notre histoire en désignant huit pionnières québécoises comme personnages historiques en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel. Les actions qu’elles ont menées ont eu une incidence majeure dans l’amélioration des droits collectifs des femmes, tant sur le plan politique, juridique, médical qu’éducatif.

Les femmes ainsi honorées appartiennent toutes à cette période, entre la Confédération et la Deuxième Guerre mondiale, où l’on assiste aux premières grandes revendications des femmes pour une égalité des droits civils et pour la reconnaissance sociale. Elles se sont engagées et ont lutté pour le droit de vote et d’éligibilité, l’accès à l’éducation supérieure, la syndicalisation et l’accès aux professions libérales.

Ainsi, la ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Langue française, Mme Nathalie Roy, en collaboration avec la ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Isabelle Charest, annonce avoir procédé à la désignation des personnages historiques féminins suivants :

  • Marie Lacoste-Gérin-Lajoie

Considérée comme l’une des pionnières du mouvement féministe, Marie Lacoste-Gérin-Lajoie a cofondé la Fédération nationale Saint-Jean-Baptiste (1907) et le Comité provincial pour le suffrage féminin (1922). C’est en grande partie grâce à Marie Lacoste-Gérin-Lajoie que l’Assemblée législative modifie en 1931 le Code civil pour donner à la femme mariée le plein contrôle de ses avoirs et de son salaire.

  • Idola Saint-Jean

Idola Saint-Jean est une des figures importantes de la lutte pour l'obtention du droit de vote pour les femmes québécoises. Elle est la fondatrice de l'Alliance canadienne pour le vote des femmes du Québec (1927) et la première Québécoise à se présenter à des élections fédérales (1930).

  • Thérèse Casgrain

Thérèse Casgrain est la plus connue des suffragettes québécoises. Elle est reconnue comme l’une des principales artisanes de l’obtention du droit de vote et d’éligibilité par les femmes québécoises (1940).Elle est à l’origine de la création de la Fédération des femmes du Québec (1966).

  • Marie-Aveline Bengle, dite mère Sainte-Anne-Marie

À une époque où les jeunes filles n’avaient pas accès aux études supérieures, Marie-Aveline Bengle, dite mère Sainte-Anne-Marie, a joué un rôle clé dans la lutte pour le droit à l’instruction en fondant le premier collège classique féminin au Québec (1908).

  • Irma Le Vasseur

Première Canadienne française à exercer la médecine au Québec et pionnière de la pédiatrie québécoise, Irma Le Vasseur est à l’origine de la fondation des deux premiers hôpitaux pour enfants au Québec, les hôpitaux Sainte-Justine (1907) et L’Enfant-Jésus (1923).

  • Maude Abbott

Deuxième femme diplômée en médecine au Québec (1894), Maude Abbott est reconnue comme la première femme à avoir enseigné la médecine au Québec.  Elle a aussi contribué à la fondation de la Fédération des femmes médecins du Canada (1924).

  • Laure Gaudreault

Laure Gaudreault est une pionnière du syndicalisme dans le monde de l’éducation. Elle joue un rôle déterminant dans la mise sur pied des syndicats d'enseignants au cours des décennies 1930 et 1940.

  • Elizabeth Carmichael Monk

Elizabeth Carmichael Monk est une pionnière de l’accession des femmes québécoises à la profession juridique. Elle est l’une des premières femmes admises au Barreau du Québec (1942).

Citations :

« Ces femmes accomplies, audacieuses et persévérantes incarnent de véritables modèles pour notre nation, en particulier pour la jeunesse québécoise. Elles étaient inspirées et passionnées à leur époque, elles demeurent inspirantes et passionnantes aujourd’hui. Par cette désignation, nous leur rendons hommage et perpétuons le souvenir de ces pionnières dont le legs a laissé une empreinte concrète et durable dans notre histoire et qui suscite, encore de nos jours, fierté et admiration. Ce geste revêt une grande valeur puisque notre gouvernement a à cœur de redonner à ces femmes marquantes la place qu’elles méritent dans notre mémoire collective et de les faire connaître aux nouvelles générations. »

Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Langue française

« L’atteinte de l’égalité entre les femmes et les hommes passe par la juste représentation des femmes dans toutes les sphères de la société. Je salue la désignation au Registre du patrimoine culturel de huit femmes qui ont marqué l’histoire du Québec. Toutes celles qui ont participé à la lutte pour l’égalité entre les sexes méritent d’être célébrées aujourd’hui. Souvenons-nous d’elles comme des sources d’inspiration pour poursuivre notre marche commune vers un Québec toujours plus égalitaire. » 

Isabelle Charest, ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine

Faits saillants :

  • Un personnage historique est une personne ayant réellement existé et ayant joué un rôle reconnu comme significatif dans l'histoire du Québec ou dans un domaine de cette histoire. Il peut également s'agir d'un groupe. Le personnage peut provenir du Québec, mais avoir acquis sa notoriété à l'étranger. Il peut aussi provenir de l'extérieur du Québec, mais s'être illustré au Québec ou avoir posé des gestes qui ont eu des répercussions significatives dans l'histoire du Québec.
  • Avant de pouvoir faire l’objet d’une désignation à titre de personnage historique, une période de 25 ans doit s'est écoulée à la suite du décès de la personne.
  • La désignation à titre de personnage historique vise à reconnaître les réalisations exceptionnelles qui suscitent la fierté des Québécois. Cet hommage hautement symbolique et honorifique peut notamment inspirer les communautés de partout au Québec dans le but de commémorer leur importante contribution ou d’inscrire le nom de ces personnages historiques dans la toponymie québécoise.
  • À titre d’exemple, la contribution de Marie Lacoste-Gérin-Lajoie, Idola Saint-Jean et Thérèse Casgrain est commémorée par le Monument en hommage aux femmes en politique, dévoilé en 2012 et installé le long de la façade sud de l'édifice de l'hôtel du Parlement, à Québec. Ces trois personnages y figurent en compagnie de Marie-Claire Kirkland.

Liens connexes :

Répertoire du patrimoine culturel du Québec : www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca  

 

Retour à l'index précédent Toutes les nouvelles
© Tous droits réservés Congrégation de Notre-Dame, Montréal, Québec, Canada