Your browser is not Javascript enable or you have turn it off. We recommend you to activate for better security reasonLa Visitation

Accueil > Nouvelles

La Visitation

CND

La visitation nous apprend que la rencontre n'est jamais à sens unique. La réciprocité signe son authenticité. Marie ne fait preuve d'aucune supériorité, ne revendique aucune connaissance  particulière ni aucun titre. Elle reçoit un nouveau titre, un nouveau nom: Bénie de Dieu! Ce titre ne vient pas de l'ange mais d'Élisabeth. Elle ne l'aurait pas su si elle n'était venue chez Élisabeth! Ainsi en va-t-il pour les apôtres qui reçoivent dans la mission, aujourd'hui comme hier, une plus grande connaissance de l'amour dont ils sont aimés.

La bénédiction d'Élisabeth appelle celle de Marie. Grâce à Élisabeth, Marie peut entonner son chant de bénédiction. Marie n'a pas chanté le Magnificat au moment de l'annonciation. Le moment aurait pourtant été bien choisi! Elle ne dit ce chant que par et dans la rencontre avec Élisabeth. L'annonciation s'approfondit dans la visitation. Tout appel s'approfondit dans la vie apostolique.

La rencontre permet à chacun de mieux comprendre son propre mystère. Les apôtres ne sont pas ceux qui savent et qui vont porter la foi à d'autres. Les apôtres sont ceux qui cherchent et qui se risquent dans la rencontre des autres, y compris des autres croyants. Ils  ont au  coeur la  promesse  de  recevoir le Christ de ceux-là mêmes auprôs de qui ils ont mission d'en témoigner.

Chacun peut relire sa propre expérience apostolique à travers le mystère de la visitation. Qu'est-ce qui nous met en route vers l'autre? Quelle hâte nous habite? Quel Christ recevons-nous des autres?

À mes yeux, il n'est pas de plus beau titre pour un chrétien que celui d'apôtre, appelé par le Christ et envoyé par lui, poussé de l'intérieur à vivre l'aventure de la foi et à se risquer dans la rencontre des autres. Les apôtres de notre temps ont en Marie la Reine des apôtres. Elle est la figure de l'apôtre! Elle se risque dans la rencontre d'Élisabeth. Elle retient dans son coeur tous les événements et les médite. Elle retrouve dans le temple le Fils qu'elle cherchait. Elle se tient debout au pied de la croix, devant tant de souffrances de l'humanité. Elle porte jusqu'au matin l'espoir du monde...

À nous qui sommes ses apôtres pour ce temps,
il nous a été fait cette grâce!
Magnificat!


        Extrait de  Prier 15 jours avec Christian de Chergé,
            Nouvelle Cité, 2006,  pages 117-118.
 

 

Retour à l'index précédent Toutes les nouvelles
© Tous droits réservés Congrégation de Notre-Dame, Montréal, Québec, Canada