Your browser is not Javascript enable or you have turn it off. We recommend you to activate for better security reasonDes nouvelles de nos sœurs du Japon

Accueil > Nouvelles

Des nouvelles de nos sœurs du Japon

CND

«Une nuit a passé et nous prenons plus clairement conscience de la dévastation causée par le tremblement de terre. […] Je voudrais aller à Fukushima retrouver nos sœurs, mais il me faudra attendre quelques jours jusqu'à la réouverture des transports publics. […] Nous ne pouvons toujours pas utiliser le téléphone. Une centaine d’élèves ont dû passer la nuit dans la cafétéria du collège. […] Le centre Marguerite-Bourgeoys, la plus ancienne de nos couvents au Japon n’est plus sécuritaire. […] Je suis en somme très reconnaissante car nos sœurs et personnes associées n’ont pas trop souffert du tremblement de terre. […] Vous vous informiez de la situation des réacteurs nucléaires. Ils constituent bien sûr une source de grande inquiétude. » (Sœur Kyoko, samedi 12 mars)

«Merci encore pour le soutien que vous nous accordez par toutes vos prières. Nous en avons vraiment besoin en ce moment… […] Nous prenons lentement conscience de l’ampleur de la dévastation causée par le tsunami. On dit que dans une petite ville de 18 000 habitants, 10 000 personnes sont portées disparues […] quelques 400 000 personnes attendent du secours en un endroit ou un autre. Il n’y a bien sûr ni eau ni gaz… […] Les réacteurs nucléaires nous inquiètent. […] La population qui vit à moins de 20 km a été évacuée la nuit dernière. […] Notre établissement de Fukushima n’est pas situé à proximité de la centrale. Pour l’instant nos sœurs sont donc en sécurité. […] Nous sommes cependant très inquiètes pour nos proches qui habitent près de la côte de l’océan Pacifique.» (Sœur Kyoko, dimanche 13 mars)

«À compter de ce matin, la compagnie d’électricité procédera à des coupures de courant planifiées par secteurs. […] Toutes les compagnies de transport coupent de 50 à 70 % de leurs services. […] Nos sœurs de Fukushima n’ont ni chauffage ni eau. […] Dans la région de Sendai, beaucoup d’élèves du primaire, du secondaire ou autre, attendent encore d’être secourus. […] Le journal de ce matin nous apprend que le nombre de morts dans la préfecture de Myagi dépassera sûrement 10 000. Nous avons peine à y croire, cette nouvelle est un choc à encaisser.» (Sœur Kyoko, lundi 14 mars)

«Nous n’avons toujours pas d’accès immédiat à l’eau. C’est ce que nous trouvons le plus difficile. […] Fukushima est à 60 km de la centrale nucléaire, mais le niveau de radiations est élevé parce que la ville est située dans un «bassin». Donc, les équipes de sauvetage pourraient ne pas être capables de s’approcher de nous et renoncer à nous porter secours. […] Ce qu’on a vu dans les films et lu dans les romans nous arrivent vraiment. C’est incroyable. […] La centrale nucléaire représente notre préoccupation principale.» (Sœur Yasue mercredi 16 mars)

«À ce jour on compte 6 405 morts confirmées. 17 607 personnes sont toujours portées disparues. […] Le soutien aux personnes évacuées est en passe de devenir la priorité. […] La température est très inférieure à la normale à ce temps de l’année. […] On manque de gaz et de pétrole, sans mentionner l’eau et les produits alimentaires. […] Il est vraiment déchirant de voir les gens cherchant les membres de leurs familles parmi les cercueils ou marchant au milieu des ruines sous la pluie ou la neige en quête de leurs êtres chers. Dans les divers centres d’évacuation, de nombreux élèves du secondaire contribuent de façon importante à faciliter la vie des gens dans les divers centres d’évacuation. Pour plusieurs, ces jeunes représentent une source d’inspiration : même s’ils ne peuvent pas faire grand-chose, leur bonne volonté agit tout doucement comme des ondulations se propageant à la surface de l’eau. […] En ce qui concerne nos écoles de Fukushima, nous avons pris la décision de ne commencer la nouvelle année scolaire qu’en mai. […] Mars marque la fin de l’année scolaire; la nouvelle commence habituellement autour du 5 avril au moment où les cerisiers en fleurs entourent les élèves de leur beauté. Je viens tout juste d’apprendre une bonne nouvelle: l’eau est revenue près du quartier de Hanazono cho ! […] Je vous remercie de continuer à prier pour nous, surtout face au risque nucléaire.» (Sœur Kyoko, vendredi 18 mars)

 

 

Retour à l'index précédent Toutes les nouvelles
© Tous droits réservés Congrégation de Notre-Dame, Montréal, Québec, Canada