Your browser is not Javascript enable or you have turn it off. We recommend you to activate for better security reasonLe Flamboyant - 20e édition, 12 janvier 2012 (2)

Accueil > Nouvelles

Le Flamboyant - 20e édition, 12 janvier 2012 (2)

CND

Le couple Unité-Espérance

Pour faire suite à la réflexion concernant notre objectif de Région qui s’intitule « Ensemble, nourrir l’unité dans l’espérance  » revenons à la crèche où Dieu nous dévoile de manière très significative son amour pour l’humanité, notre humanité. En la contemplant, nous pouvons percevoir et saisir la relation dynamique du couple unité-espérance.

La vie ensemble est essentiellement caractérisée par l’espérance. Nous sommes en communauté grâce à l’espérance qui nous habite. C’est l’espérance qui fonde notre être ensemble. Elle est une vertu théologale. Ce qui signifie qu’elle s’origine en Dieu Lui-même. Et notre vie comme personnes consacrées est orientée vers cette valeur suprême qui est la vie éternelle, la vie en Dieu.

Quant à l’unité, elle apparaît comme le socle sur lequel nous nous appuyons pour aller main dans la main vers cette finalité qui est en Dieu. Partant de ce point de convergence, l’unité devient ainsi une condition sine qua non voire obligatoire qui permet l’harmonie des cœurs, préalable nécessaire pour une convergence de vue qui oriente à l’espérance, donc à l’unité-espérance.

Les fondements de l’unité sont pluriels mais celui qui doit animer notre vie est l’unité-communion qui existe entre les trois personnes de la Trinité. Cette unité-communion n’est rien d’autre que l’amour. Aussi, comme personne laïque engagée en général et comme consacrée en particulier puis-je dire avec tout ce que je suis l’amour de Dieu ? Puis-je le témoigner ? L’union du Christ à son église qui montre le davantage de l’amour, l’amour jusqu’au sacrifice suprême peut aussi inspirer nos différentes expressions d’aimer. Car devant l’Enfant de Bethléem, il est presque impossible de ne pas contempler ce mystère douloureux qui nous rend la vie. Puis, il y’a aussi le commandement nouveau que Robert Lebel a si bien dit : « Je voudrais qu’en vous voyant vivre, étonnés les gens puissent dire : " voyez comme ils s’aiment, voyez leur bonheur " ». Dans ce commandement, il y’a déjà une invitation explicite à l’amour-unité pour la vie en société et radicalement pour la vie en communauté.

Concrètement, nos communautés pèchent par le manque d’unité. Et il y a plusieurs raisons à cela. D’abord l’égo trop affirmé qui cherche à tout centrer sur soi alors que dans l’altérité il faut un dessaisissement de soi, une ouverture vraie à l’autre. Puis, un autre lieu de péché est le langage. Il y a un langage qui brise l’unité notamment les paroles dévalorisantes, et les attitudes qui parlent beaucoup plus que les mots, etc. Aussi, pour construire notre unité, nous pouvons développer la véritable estime de l’autre qui permet de multiplier nos différents allers vers l’autre  en y voyant la grandeur du Créateur dans sa créature. Ceci pour l’aimer d’abord comme don de Dieu pour une vie partagée en communauté. Un autre moyen pour vivre l’unité-espérance dans nos communautés et Région serait de voir en chaque communauté un lieu concret où manifester cet amour du prochain dans les petites activités de la vie quotidienne ensemble. Comme hommes et femmes de Visitation, c’est d’abord à nos proches que nous devons manifester l’amour-solidarité, partager et témoigner la joie de la vie donnée pour la plus grande gloire de Dieu. Puis, il importe de cultiver le sens du pardon et de la réconciliation car toute vie partagée a toujours des couacs.

Voilà, Ensemble, nourrir l’unité dans l’espérance, c’est regarder et nous projeter ensemble vers l’avenir, en cette année 2012 avec confiance. Aussi, Belle année à toutes et à tous !

Sœur Sophie Mbougoum, CND - Tchéré

Il importe de s’arrêter souvent à cette question dans les manières, destinataires et lieux de ces témoignages.

Jean 13, 34-35

Vu la réalité de notre Région, nous avons résolu il y a quelques années de communiquer entre nous, de profiter des moments de rencontre ensemble pour nous connaître vraiment. Il s’agirait de revivifier ce désir.

 

 

Retour à l'index précédent Toutes les nouvelles
© Tous droits réservés Congrégation de Notre-Dame, Montréal, Québec, Canada