Accueil > Œuvres et activités > Environnement

Protection du patrimoine écologique du centre des Appalaches


Jaculyn dans sa cour arrière.


« Nous sommes tous dans la transition. C'est la transition de notre société économique industrialisée vers une société plus intégrale de la terre et de l'homme. »

Jaculyn Hanrahan

Sœur Jaculyn Hanrahan est directrice et cofondatrice, avec Susan Hedge, du Centre foi et écologie des Appalaches (Appalachian Faith and Ecology Center). L’organisme sensibilise les gens aux enjeux actuels touchant l'intégrité écologique du centre des Appalaches et à l’état de la planète.

Ce projet tire son inspiration des trois sources suivantes :

  • La pastorale des Appalaches, conçue à partir des lettres de deux évêques soutenant l’importance de la mission écologique dans la région.
  • Laudato Si’, seconde encyclique du pape François, consacrée à la sauvegarde de la Création.
  • La nouvelle cosmologie : sensibilité théologique tenant compte des découvertes scientifiques récentes et de la sagesse ancienne.

Le Centre crée des liens entre les œuvres de communautés de foi qui cherchent à comprendre et à préserver la culture centrale des Appalaches dans sa diversité biologique.

Le travail se fait en partenariat avec des groupes nationaux et internationaux, locaux et régionaux qui comprennent le lien mutuel entre la stabilité écologique des Appalaches et leurs propres communautés.

Historique

Envoyée en mission dans le sud-ouest de la Virginie en 1982, où elle enseigne l'anglais au Hurley High School, sœur Jaculyn apprend l'importance de l'organisation communautaire : en effet, la communauté locale lutte alors pour ne pas être détruite par de fréquentes inondations et un développement économique qui tente d’aménager des décharges massives.

Le droit à la santé des mineurs et des populations

Diplômée en droit de l'Université de Virginie en 1996, sœur Jaculyn travaille jusqu'en 2005 avec la Southwest Virginia, Inc., un cabinet d'avocats traitant des affaires civiles pour les personnes à faible revenu qui habitent dans les secteurs exploités par les compagnies minières. Sœur Jaculyn prend conscience de la nécessité de former des coalitions pour faire face aux décisions économiques encadrant l’extraction du charbon.



Sœur Jaculyn avec sœur Beth Davies, CND, chez Sœur Beth à St. Charles, VA.


En 2005, en tant que directrice du Bureau de justice et paix des Appalaches (Appalachian Office of Justice and Peace), organisme sous la responsabilité du diocèse catholique de Richmond, sœur Jaculyn continue de collaborer avec des organismes sans but lucratif, des organismes gouvernementaux locaux et des activistes catholiques pour répondre à divers problèmes locaux liés à l’augmentation de la production de charbon, aux centrales électriques alimentées au charbon, à la technologie « clean coal », à la décapitation des cimes de montagne pour extraire le minerai, aux procédés de fracturation pour récupérer le gaz des sites souterrains et à l’utilisation de publicité illégale conduisant à un abus du médicament Oxycontin™. Cette dernière problématique a marqué les familles et l'économie de la région autant que les pratiques de décapitation des cimes de montagne ont marqué le paysage de la région.

Le partenariat en héritage

Le diocèse catholique ferme le Bureau des Appalaches à la fin de 2009. Sœur Jaculyn s’intéresse alors à l’augmentation des formes compliquées de pneumocionose chez les mineurs de charbon et travaille avec les avocats d’un département fédéral des réclamations sur la santé des poumons.

Au cours de cette même période, sœur Jaculyn et Susan Hedge s’engagent à poursuivre le travail écologique entrepris par le Bureau de justice et paix des Appalaches. Elles reconnaissent qu'un nouvel héritage émerge des partenariats nouvellement formés avec les groupes locaux, régionaux, nationaux et internationaux, des organismes sans but lucratif et les petits « cercles d'espoir » dans un contexte mondial. Le Centre foi et écologie des Appalaches est né de cette association.

Agir pour faire avancer la cause…

Sœur Jaculyn Hanrahan, CND, et sœur Beth Davies, CND, à la rencontre annuelle de 2014 du Comité catholique des Appalaches (Catholic Committee of Appalachia) à Gatlinburg TN. À cette occasion, sœur Jaculyn a parlé des femmes et des ouvriers de vignobles.

Sœur Jaculyn lors d’une présentation pour les « Gardiens de la chaine des Appalaches du sud » (Southern Appalachian Mountain Stewards) devant les membres du Comité d’administration de l’eau de l’état de Virginie (Virginia State Water Board) au sujet de l’impact de la décapitation des cimes de montagne sur la biodiversité de la région. (photo : 2013)

Manifestation avec les gens de la ville d’Appalachia, VA contre la décapitation de cime de montagne et la destruction du ruisseau d’Ison Rock Ridge.

Cette manifestation a eu lieu en collaboration avec les groupes Sierra Club VA, Southern Appalachian Mountain Stewards et Appalachian Voices.

Plusieurs intervenants dont sœur Jaculyn ont pris la parole lors du rassemblement qui a précédé la marche.

Sœur Jaculyn Hanrahan et sœur Beth Davies, CND, lors de la marche contre les changements climatiques. (29 avril 2017)

Manifestation du 29 avril 2017 sur les changements climatiques avec les groupes environnementaux régionaux et les groupes religieux de Johnson City, TN. Ce déploiement avait lieu en appui à la grande marche qui se tenait à Washington DC le même jour.

Manifestation du 29 avril 2017 sur les changements climatiques.

Manifestation du 29 avril 2017 sur les changements climatiques.