Accueil > Œuvres et activités > Environnement

Sœur Bertha Lilian Barrera Ramírez, CND, au service de l’environnement



« Mon Dieu tu es grand et beau, Dieu vivant et immense, Dieu présent dans toute la création. »

(Chant de la création)

Dans la ville d’El Progreso au Honduras, sœur Lilian anime la pastorale juvénile et la catéchèse pour adulte.

Elle fait des visites à domicile pour assurer un accompagnement psychologique auprès des enfants et de leurs parents dans le cadre du programme éducatif Faustino Boado . Ce programme fournit à 186 enfants le matériel scolaire requis pour fréquenter l'école.

L’écologie est au cœur des préoccupations de sœur Lilian. Elle fait participer les gens qu’elle rencontre dans le cadre de ses activités à un projet de culture d’arbres aux abords des rivières et des fossés. L’érosion des terres de la région rend les maisons vulnérables aux glissements de terrain. La plantation d’arbres aide à freiner ce phénomène : les rives sont solidifiées par les racines qui retiennent le sol. L’ombre projetée par les arbres matures crée en outre des îlots de fraîcheur dans un pays où la température peut atteindre 40 degrés en été.

Acajous, cèdres, macuelizos, goyaviers et citronniers sont semés sous de petites serres ou achetés sous forme d’arbrisseaux qui sont plantés à l’aide de pelles et de machettes. Jeunes et moins jeunes participent à la plantation. Le transport des arbres représente un défi à cause de la distance importante à franchir.

Au-delà de la plantation, l’objectif visé est aussi le développement d’arbres matures. Il faut un minimum de deux ans de soins pour constater qu’un plant a réussi à prendre racine. Des bénévoles acceptent donc de prendre soin des plants. Pour les communautés qui ne disposent pas d’un accès permanent à l'eau, l’arrosage régulier pose un sérieux un défi.

Pour sœur Lilian, il y a une relation très étroite entre la plantation d’arbres et l’éducation libératrice. Elle apprend aux enfants que chaque être humain fait partie de la création et que nous devons maintenir une relation saine avec la nature.

« Peu à peu, les gens se conscientisent. Quelle beauté!! »

Historique

En 2005, lors d’activités de bénévolat avec l'Eric (Equipo de Reflexión, Investigación y Comunicacióne) sœur Lilian visite les quartiers marginalisés, en particulier, ceux situés près des cours d’eau. Lors des pluies, quand il manque d’arbres, l’érosion y fait des dégâts.

Au fil des ans sœur Lilian s’implique auprès d’organismes divers: catéchèse, communautés ecclésiales de base, pastorale juvénile, comité d'urgence locale, comité environnemental, aide aux devoirs, jardin Santa Margarita. Elle fait aussi de l’accompagnement psychologique et participe au programme Faustino Boado.

Dès 2007 elle commence son travail de sensibilisation écologique : elle incite les enfants avec qui elle travaille à prendre soin de l'environnement. Ensembles, ils découvrent que les gens déposent leurs déchets dans la rivière ou le fossé qui traverse le quartier. Sœur Lilian réunit les petits et les adolescents pour leur donner une formation à ce sujet. Ils organisent des activités de nettoyage et sœur Lilian leur confie la responsabilité d’un espace. Ce travail donne des résultats au bout de quelques années. « Aujourd'hui la majorité des quartiers sont propres. Et pour moi c’est de l’éducation libératrice. »

En 2016 le Réseau de justice sociale de la Congrégation de Notre-Dame commandite la plantation d’arbres dans différents pays d'Amérique centrale. Sœur Lilian et ses jeunes bénévoles peuvent alors planter de nouveaux arbres.

Agir pour faire avancer la cause…

Corvée de nettoyage.

Corvée de nettoyage.

Soeur Lilian accompagnée d’un jeune bénévole qui fait sa part pour ramasser les déchets.

Soeur Lilian et une jeune fille terminent la plantation d’un arbre, dans le département de Francisco Morazan.

2015, soeur Lilian au jardin Santa Margarita dans le département de Santa Bárbara au Honduras. C’est un endroit qu’elle apprécie particulièrement pour se resourcer.